Mortal Kombat
Warner Bros.

Un film d'arts martiaux qui assume n'être qu'un prétexte à un enchaînement de coups emblématiques et de répliques cultes. Rien d'autre. On a le droit de trouver ça fun.

"Finish Him" ! C'est le maître-mot de cette nouvelle adaptation du jeu vidéo culte, un titre qui chamboula les bornes d'arcade au début des années 1990, avec son style gore et brutal. Film d'arts martiaux pur et dur, qui commence comme un Tigre et Dragon et se termine en nanar totalement assumé, ce Mortal Kombat - à voir ce soir en prime time sur Canal + - embrasse pleinement son héritage et mise sur une succession de combats, justifiée par un fil rouge violemment ténu :

La Terre est menacée. Raiden, son Dieu protecteur, réunit des guerriers de tous horizons, pour affronter les forces de l'Outre Monde menées par le terrible Shang Tsung, qui cherche à nous envahir depuis des siècles...



Le scénario ne va pas plus loin et ne cherche d'ailleurs jamais à se prendre pour ce qu'il n'est pas. La seule et unique raison de vivre de ce Mortal Kombat, c'est de donner vie aux personnages du jeu pour qu'ils puissent balancer leurs combos, leurs répliques cultes et surtout écraser leurs adversaires en utilisant les légendaires "Fatalities", que l'inconnu Simon McQuoid s'échine à reproduire minutieusement. Il n'y a rien d'autre.

Absolument rien de plus. Le casting n'est pas très bon. Passée l'ouverture au Japon, la mise en scène est sans intérêt et les décors en papier mâché. Mais les "fights" attendus sont d'une efficacité redoutable. On retrouve Scorpion, Sub-Zero ou Kano avec une certaine nostalgie. Et la brutalité graphique de chaque "Fatality" suffit à faire notre bonheur de vieux gamer. Même si le rire hystérique de Christophe Lambert en Lord Raiden - dans le premier film Mortal Kombat de 1995, finalement pas si mal - manque indéniablement, le fun espéré est au rendez-vous. You Win !