Tokyo Vice
HBO Max

Quatre heures par jour avec un tuteur, pendant des mois et des mois... L'acteur de 28 ans est quasiment devenu bilingue, juste pour la série !

Le Baby Driver a bien grandi. Ansel Elgort réalise avec Tokyo Vice sa prestation la plus aboutie, et de loin. L'acteur hollywoodien a tout donné pour le rôle de Jake Adelstein, ce journaliste qui est devenu le premier non Japonais à entrer au journal Yomiuri Shimbun de Tokyo ! Une histoire vraie racontée dans les mémoires d'Adelstein en 2009, que la série réalisée par Michael Mann adapte à l'écran, en France sur Canal + dès aujourd'hui.

Pour se mettre dans la peau du personnage, Ansel Elgort s'est carrément mis au Japonais. Et pas qu'un peu ! Dans une interview au média nippon Cinema Today, l'acteur révèle avoir étudié la langue des samourais tous les jours du tournage, à très haute intensité. Ansel Elgort a enduré de lourdes séances de 4 heures par jour avec un tuteur professionnel, pour réussir à maîtriser une langue qu'il ne connaissait pas du tout. Un apprentissage qu'il poursuit aujourd'hui encore et perfectionne, au point d'avoir fait carrément des interviews en Japonais durant la promo, avec la presse nippone.

Dans le même temps, l'acteur s'est plongé dans la culture japonaise, l'explorant en profondeur, étudiant par exemple  l'Aïkido..."Nous avons fait beaucoup de préparation en amont avec Michael Mann", raconte l'acteur de 28 ans, qui décrit ce immense travail dans le journal asiatique Malay Mail : "Michael aime vous préparer au point où les choses que vous devez jouer deviennent une seconde nature. Au point où vous pouvez vraiment vous sentir immergé dans le rôle."



Ansel Elgort a joué le jeu et a bossé à fond la langue, pour se "sentir à l'aise de pouvoir improviser en Japonais. Parce qu'on se sent plus libre comme ça. Au début, j'apprenais les répliques phonétiquement. Mais on se dit vite qu'on est coincé : et si je veux dire la même chose d'une autre façon ? On ne va pas faire qu'une seule prise à chaque fois ! Donc il faut que mon spectre de jeu ne soit pas altéré. Après, c'est difficile parce que la façon dont vous mettez l'emphase sur les mots en anglais est différente du Japonais. Donc cela allait clairement demander beaucoup de travail".

L'investissement du jeune comédien a épaté tout le monde, à commencer par le créateur et scénariste de Tokyo Vice, JT Rogers : "Il va réussir à bluffer le public, au sens cinématographique, mais surtout, Ansel en est arrivé à un point où il parle réellement Japonais !"

Les scènes ont donc pu être tournées à la fois en Anglais et en Japonais, et ensuite fusionnées, "pour créer cette fluidité où les personnages bilingues vont et viennent, sans que la langue n'attire l'attention". L'acteur japonais Ken Watanabe, qui donne la réplique à Elgort, a supervisé les dialogues de Tokyo Vice et n'hésitait pas à dire quand certaines scènes ne collaient pas : "Parfois, Ansel essayait de parler japonais mais ça sonnait mal. Alors nous revenions à l'Anglais. On se disait les choses honnêtement. Mais c'est un tel bosseur..."

Tokyo Vice sera lancée ce jeudi soir sur Canal +.

A lire aussi sur Première

Hiroyuki Sanada : "Sonny Chiba m'a ouvert les yeux sur le monde"

Devenu un visage incontournable du film d'action hollywoodien, l'acteur japonais est le héros de Shōgun, grande série féodale produite par Disney sur l'Histoire de son pays. Hiroyuki Sanada nous raconte.