Jerusalem
ITV Studios

L'exploration de la poudrière religieuse qu'est la ville sainte ou comment la police locale essaye de faire respecter l'ordre, sans déclencher une guerre...

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle porte bien son nom. Jérusalem est carrément un personnage à part entière dans la série éponyme dévoilée en sélection officielle à Séries Mania. Un personnage complexe, fascinant, inquiétant. La ville sainte est filmée comme rarement, de l'intérieur, montrant au fil de ses vieilles ruelles comment cohabitent juifs, musulmans, chrétiens, dans un statu quo aux airs de poudrière.

C'est sous la forme d'un thriller que David Akerman dépeint ce Jérusalem moderne, fébrile à l'instabilité palpable. Ou comment Amir, officier de police aguéri mais fatigué, essaye de faire appliquer la loi et maintenir un semblant d'ordre, sans déclencher au passage une nouvelle Guerre Sainte, alors que les extrémistes s'amusent à faire monter les tensions et les rancoeurs au sein de la population.

Construites sur les fondations toxiques de luttes d'influences séculaires, cette cité surchargée d'histoire est un décor de série absolument unique. Une fiction à l'ambition folle, sans parti pris, qui tente de montrer chaque facette de l'insoluble équation du vivre ensemble. 

Le créateur israélien analyse au microscope cette société qui ne demande qu'à exploser. Un drama géopolitique et policier hyperréaliste, qui réussit le pari fou de tenir le spectateur en haleine, tout en fouillant la question cruciale de la guerre de territoires à laquelle se livre la multitude de religions monothéistes sur place.

Jérusalem n'a pas de diffuseur en France pour le moment.

A lire aussi sur Première