Toutes les critiques de Le Prestige

Les critiques de Première

  1. Première
    par Gael Golhen

    Le Prestige semble d’abord voué à son tour de force esthétique, un exercice de style gothique consistant à marier passé et futur, bric-à-brac et technologie. Lyrisme sombre, réalisme brut: Nolan confirme après Batman Begins, son statut de styliste dark monstrueux. Chaque plan est un piège pour l’œil et conduit au bord de l’asphyxie visuelle. (…)
    Cocktail de visions futuristes et d’imageries classiques, intrigue tortueuse qui s’amuse à perdre le spectateur, tragédie humaine contre mécanique du récit, Le Prestige est une belle métaphore du cinéma. Avec son duel d’acteurs imposants, sa mise en scène stylée et son script brillant, Nolan vient de réussir son nouveau tour.