Vers les Étoiles
Amazon

Une belle série de science-fiction émouvante, autour du thème de l'amour éternel, mixé à quelques mystères spatio-temporels nettement plus assommants.

"Ça peut exister des gens qui s’aiment toute la vie ?" Julia Roberts interrogeait Hugh Grant avec une sincérité déroutante dans Coup de Foudre à Notting Hill, en 1999. Deux décennies plus tard, Sissy Spacek et J. K. Simmons lui offrent une superbe réponse, sur Prime Vidéo.

Dans la série Vers les Étoiles (Night Sky en VO), qui sort ce vendredi sur la plateforme d'Amazon (les 8 épisodes d'un coup), ils forment un couple de vieux époux épatant. De vieux amoureux, qui sont restés follement attachés l'un à l'autre, malgré le temps qui a passé, et qui partage ensemble un secret fantastique : une antichambre enterrée dans leur jardin qui mène vers une étrange planète déserte ! Un portail spatio-temporel qui fait leur bonheur depuis des années, jusqu'au jour où un étrange jeune homme blessé passe le portail dans l'autre sens et se retrouve chez eux...



Quand elle tente d'établir une mythologie cosmique, d'étendre l'histoire à un vaste univers rempli d'occulte et d'agents gouvernementaux, Night Sky est à la peine. Les mystères qui n'en finissent plus de serpenter engourdissent le véritable coeur de la série : une fable tendre et poétique, sur un couple dans ses années crépusculaires, faisant le point leur temps passé ensemble, main dans la main pendant les décennies à contempler un miracle inexplicable. 

Le réalisateur argentin Juan José Campanella, Oscar du Meilleur film étranger en 2010 pour Dans ses yeux, filme avec une beauté envoûtante cette romance du 4e âge, trop rarement montré à l'écran, et incarné par un couple poignant. Sissy Spacek et J.K. Simmons livrent deux superbes performances, emplies d'une humanité saisissante. C'est quand il reste les pieds sur Terre que ce drama SF brille réellement. Elles sont là, les deux étoiles de Night Sky.

A lire aussi sur Première

La créatrice de Chloe décrypte pour nous sa tortueuse série (sur Amazon)

Alice Seabright nous explique ce qu'il faut comprendre de son excellent drama mélancolique, à voir sur Prime Vidéo en ce moment. Entretien.

Que vaut The Terminal List, avec Chris Pratt en Action Hero ? (critique)

Des flingues qui crachent le feu, des Navy Seals qui s'énervent, une bonne vieille vengeance en toile de fond... Un thriller à l'ancienne, efficace par moment, bien qu'incarné par un Chris Pratt étonnamment effacé.